Aidez-nous à réunir les familles séparées

Don en Confiance Paiement Securise ogone

Votre aide est essentielle pour réunir les familles séparées

75 ans après leur séparation, deux soeurs se retrouvent grâce au travail d'Hélène de l'équipe Croix-Rouge 

Simone, 82 ans a pu retrouver sa petite soeur Sylviane, 75 ans après leur séparation. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Simone et Sylviane sont placées dans un orphelinat. Les deux fillettes seront vite séparées : Simone est placée en famille d’accueil alors que sa petite sœur d’à peine 2 ans reste à l’orphelinat encore quelques années avant d’être adoptée. La vie passe, Simone fonde une famille et parle souvent de sa petite soeur notamment à sa fille Annie. Cette séparation, reste une plaie ouverte et douloureuse pour Simone :  " Ma petite soeur, je la cherchais. J’avais écrit à plusieurs endroits pour la retrouver. Le manque, c'est un sentiment très dur, je pleurais souvent, j’étais toujours triste, une partie de moi manquait."

Annie, lance des recherches pour retrouver sa tante avec le service de Rétablissement des Liens Familiaux de la Croix-Rouge. C'est après plusieurs mois, qu'enfin, Hélène qui oeuvre à la Croix-Rouge  pour réunir les familles séparées, lui annonce que a petite soeur de Simone été retrouvée. Le jour de ses 82 ans, Simone retrouve sa petite soeur après 75 ans de séparation : " Elle est venue le jour de mon anniversaire. Au début je ne savais pas comment faire. Son nom c’était Stéphanie, étant toute jeune, et après elle a été adoptée. Maintenant elle a le prénom de Sylviane.  La séparation, c'est dure, elle a été élevée par une famille que je ne connais pas, mais elle a été très heureuse chez eux. Quand je l’ai, vue  je me suis dit oui c’est vrai, elle me ressemble. Une fois ensemble, rien que toutes les deux, on a rigolé, on s’est prises en photo. Vous ne pouvez pas savoir le bien que cela fait, depuis je pleure moins."

Découvrez en vidéo toute l'histoire de Simone et de Sylviane

La Croix-Rouge oeuvre tous les jours pour réunir des familles séparées et brisées 

Tous les jours, les guerres et les catastrophes naturelles (tremblements de terre, ouragans, …) séparent des milliers de familles, de façon très soudaine et souvent violente. Elles laissent derrière elles, des personnes seules, désemparées et terrifiées à l’idée de ne jamais retrouver ceux qu’elles aiment. Personne ne devrait connaître une telle situation et l'angoisse de ne pas savoir où se trouvent ses proches, s'ils sont en bonne santé ou s'ils sont encore en vie. C'est pourtant le cas de milliers de personnes, qui jour après jour, comme Simone et Annie, recherchent désespérément des membres de leur famille. 

Depuis toujours, la Croix-Rouge se bat à leurs côtés pour les aider à retrouver leurs proches.

A l’instar d’Henry Dunant à Solferino, les équipes de la Croix-Rouge française se mobilisent pour venir en aide à ces victimes : elles recueillent les histoires et témoignages de ces familles, elles lancent les recherches des personnes disparues, elles mènent une véritable enquête, en lien étroit avec l’ensemble des Sociétés Nationales Croix-Rouge à travers le monde et, parfois, elles parviennent à réunir ceux que les violences du monde ont séparés, leur apportant un soulagement et un bonheur immenses. Chaque jour, de plus en plus de personnes nous demandent de l'aide pour retrouver leurs proches disparus. 

Pour assurer sa mission la Croix-Rouge a besoin de votre soutien. Donnez les moyens d'oeuvrer au rétablissement des liens familiaux, faites un don. Grâce à votre soutien, la Croix-Rouge et les bénévoles pourront réunir encore davantage de familles. 


> Découvrez également l'histoire très émouvante d'Aida, qui retrouvent ses 3 filles après 7 ans de séparation.

Chiffres clés 2018

• 1645 dossiers de recherche de personnes disparues traitées 

518 messages Croix-Rouge à caractère familial échangés.

55 dossiers pris en charge pour des réunifications ou regroupement familiaux

• 4550 photos en ligne sur le site de recherches en ligne www.tracetheface.org

49% des dossiers clos ont connu une issue positive


Témoignage : 

Fabrice, 33 ans : « Chaque fois que je venais, la bénévole essayait de m’aider pour que je me souvienne. Après mon départ soudain de mon pays, car ma vie était en danger, j’ai perdu toute trace de mes enfants. Ils étaient partis ailleurs pour éviter les possibles représailles. J’ai voulu oublier. Je bloquais. Petit à petit, les bénévoles m’ont aidé à reconstruire mes souvenirs et j’ai pu me rappeler d’un numéro de téléphone. Ils ont tout de suite composé ce numéro et j’ai enfin parlé à quelqu’un de ma famille. C’était ma mère. Elle me croyait mort depuis trois ans. On était tout émus.» 


Le saviez-vous ? 

Face à la détresse des victimes de guerre, une des premières actions de la Croix-Rouge a été de mettre en place « la Poste Croix-Rouge », permettant aux prisonniers de guerre, d’échanger des nouvelles avec leurs proches, de l’autre côté de la ligne de front.