Bilan des actions après le passage du Typhon Haïyan

Cette catastrophe a suscité une mobilisation humanitaire de grande ampleur. Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge ont répondu à l’appel de la Fédération internationale qui a assuré une coordination essentielle, aux côtés d’une Croix-Rouge Philippine forte et compétente.
Face à cette tragédie, les donateurs ont réagi, c’est grâce à votre générosité et à un formidable élan de solidarité que nous avons pu agir rapidement pour venir en aide aux populations touchées.


Réponse à l’urgence

Dans un premier temps, il a fallu faire face à l’urgence de la situation, 11,5 millions de personnes ont été directement affectées par cette catastrophe. Le gouvernement Philippin a fait état de 5 680 morts…

Une vingtaine de Sociétés Nationales s’envolent pour les Philippines. Sur place, elles opèrent surtout à la distribution de colis alimentaires et produits de première nécessité. Des médecins urgentistes sont également envoyés sur place.

Avec plus de 4 millions de personnes se retrouvant sans abri et plus d’1 million d’habitations détruites ou endommagées, l’abri devient la priorité numéro 1, une fois passée la première phase d’urgence.

Grâce à vous, la Croix-Rouge française a pu distribuer 5000 kits d’outils pour abri dès le mois de décembre, permettant aux personnes affectées de réparer leurs maisons ou de construire des abris d’urgence.


Un engagement aux côtés de la Croix-Rouge des Philippines

Le relogement des populations

8 mois après le passage d’Haïyan, la Croix-Rouge française et la Croix-Rouge des Philippines s’engageaient dans la construction d’habitats durables plus sûrs et plus résistants sur l’île de Cebu.

Avec l’aide de vos dons et de ceux des entreprises, le programme de relèvement prévoyant de rétablir des conditions de vie plus sûres et plus saines des populations les plus affectées par le typhon est venu en aide à 3 750 bénéficiaires, soit environ 750 familles. Au nord, un projet de relogement consistant à construire des logements semi-permanents a pu aider 500 familles.

Ces programmes ont surtout fourni des matériaux de qualité, promu des techniques de construction résistantes aux catastrophes naturelles, proposé des activités de « travail contre rémunération », et soutenu les familles dans le besoin au travers de mécanismes de subvention.

La réduction des risques de catastrophe pour mieux se préparer

L’enjeu est maintenant de réduire et de prévenir les risques de catastrophes. Des programmes permettant la diffusion d’outils d’information, d’éducation et de communication, la mise en œuvre de campagnes de sensibilisation, sont mis en place. Il faut désormais établir une analyse des risques avec les populations, en vue d’établir un plan d’action en cas de catastrophe et un plan de contingence à l’échelle des quartiers.


Réaffectation des dons

La Croix-Rouge française utilise les fonds collectés lors des urgences pour répondre au mieux aux besoins des populations sinistrées. Dans le cadre des dons en faveur du typhon Haïyan, le montant collecté a dépassé le montant des besoins. Nous avons donc réaffecté 279 000€ de reliquat vers le Fonds d'Urgence de la Croix-Rouge française.


 

Crédit photo : Eric ROSSI